Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VENTE DE SEL DE GUERANDE

 

  VOUS CHERCHEZ UN SEL DE GUERANDE OU UNE FLEUR DE SEL DE GUERANDE DE QUALITE?

    NOUS NOUS FERONS UN PLAISIR DE VOUS EN FOURNIR !

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES TARIFS
ET LES CONDITIONS DE VENTE:

LA MAISON CHARTEAU  

    (Françoise et Lionel CHARTEAU)

12, Kercadoué

44350 SAINT MOLF

 Tel: 06 75 43 06 31
    maisoncharteau@orange.fr

Retrouvez nous sur face book

 

Retrouvez ainsi les dernières nouvelles de l'exploitation et des marais!

 

Cliquez Ici ! (Page D'accueil)

18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 23:08

Je vois bien, vous plissez les yeux régulièrement depuis que vou savez cliqué sur ce blog.

Surement parce que pour vous aussi, je parle un peu chinois.

Voici donc un petit lexique des termes barbares que l'on utilise regulièrement à Guérande.

- Saline: C'est comme un champ, avec au milieu des oeillets (voire juste après), et autour le circuit de chauffe, qui permet à l'eau de circuler lentement de la vasière vers les oeillets en prenant de la salinité au fur et à mesure qu'elle chauffe au soleil.

- Oeillets: à Guérande , ce ne sont pas des fleurs, mais des surfaces rectangles de 70m2 environ, dans lesquelles le sel finit par cristalliser lorsque l'eau qui y est enfermée arrive à saturation (280g de sel par litre d'eau)

- vasière: c'est la réserve dans laquelle on garde l'eau de mer entre deux marées de vives eaux (coef>80). Il y a environ deux semaines entre les marées de vives eaux mais parfois on doit prendre de l'eau pour tenir un mois complet.

- Traict du Croisic: Bras de mer qui entre au milieu des marais, et sert d'élevage d'huitres, palourdes...Mais c'est surtout de là que partent les etiers, ces canaux qui entrent dans le marais pour l'alimenter en eau de mer (et aussi pour pouvoir évacuer l'eau lorsqu'il faut vider, mais on verra ça plus tard)

- Fares: désigne les surfaces rectangles au fond d'argile sur les quels l'eau va passer pour rejoindre les oeillets. Ils sont séparés par des ponts, toujours en argile.

- Ponts: petites digues d'argile qui séparent les fares entre eux, et qui servent à étancher différentes parties du circuit d'eau. Ils nous servent également à passer, qu'on soit seul ou avec du sel, pour le sortir de la saline.

 - Limu: Désigne tout ce qui ressemble de près ou de loin à des algues, et qui empeche l'eau de circuler normalement. Il se développe jusqu'à une salinité de 80 g par litre à peu près, c'est à dire qu'il y en a toute la saison dans le début du circuit, et que par contre il est déjà mort dans les oeillets. On le retire avec un "rateau à limu", et une saison comme celle ci, on passe toutes les trois semaines dans certains fares.

- Houlette: désigne l'outil le plus utilisé des paludiers, la pelle. Mais attention, le terme de houlette n'est utilisé que sur Guérande. A Batz sur mer, Saillé, on appelle ça une boyette.

- Galoche: partie centrale de l'oeillet, plus haute que le tour de quelques milimetres.

- Boutage: premier nettoyage des oeillets. Il s'effectue avec de l'eau, et consiste à enlever le plus gros de la vase, afin que l'argile du fond se mette à saler, et facilite ainsi le nettoyage final.

- déchargeage: dernier nettoyage des oeillets, juste avant de faire du sel. Il se fait à sec, et là on ne laisse rien du tout. Le sel se formera ainsi deux ou trois jours plus tard, sur de l'argile propre.

- dourage: (du verbe dourer) ça viendrait du breton douar, qui veut dire eau. Dourer les oeillets, c'est leur mettre tous les jours la quantité d'eau qui s'est évaporée la veille. Tant qu'il n'y a pas de sel, on doure "juste", c'est à dire qu'on met juste un milimètre d'eau sur le point le plus haut de l'oeillet. ça facilite le démarrage de la cristallisation. Ensuite, lorsqu'il y a du sel, on doure "plus gras", c'est à dire qu'on met un peu plus d'eau.

 - Mulon:  C'est le tas de sel sur le bord de la saline, qui va rester jusqu'au roulage, la rentrée de récolte en fin de saison (ou en milieu de saison s'il y a le temps)

- Rayage: C'est l'opération qui consiste à curer les vasières. J'y ai consacré un article complet au mois de décembre.

- Poissonnage: Opération qui consiste, toujours dans  les vasières, à prendre le poisson en bougeant la vase, mais sans la jeter sur le talus.

Malheureusement, cette expression fait maintenant partie de l'histoire ancienne, puisqu'il n'y a plus de poisson dans les vasières (encore merci aux braconniers de civelles). Par contre, il y a toujours de la vase!

Ce lexique sera étoffé à mesure que j'utiliserai des termes tordus, et ce n'est pas fini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lionel - dans lexique du sel
commenter cet article

commentaires

lorie 09/03/2010 18:47


génial votre explication.

Salut j'ai 10 ans et je voulais faire un exposer sur les marais salants et le sel. j'ai lu ce que vous aviez écrit et je l'adore ça explique trop bien ce lexique.

En vous rassurant je vous dis bravo et continuez comme ça...

Lorie de Brest...


Bertrand 19/02/2008 01:48

Merci pour votre article très sympa  ! Attention : dourer vient du breton dour, eau, et non de douar (qui signifie terre)Plein d'autres termes paludiers viennent du breton, dont camladure (kamm ladur), racui (rag kui),  govérer (gover = ruisseau) , poissindre (poez en dro).... Même ceux qui semblent très français comme fards, cobier, baule, paludier, proviennent du breton. Beaucoup de ces mots sont très anciens et d'origine latine ou gauloise (ce qui n'est pas incompatible : les mots d'origine latine en breton sont très fréquents). Sinon pour la personne qui demande l'origine du mot oeillet : c'est une traduction partielle du breton lagad-heleñ ("oeil à sel"). L'expression est attestée dans le breton local, qui a disparu après 1960. Evidemment en français ça n'a pas grand sens !Source : "Bretagne ds marais salants" de Gildas Buron.Amitiés,Bertrand

Matrat 02/11/2007 00:13

Connait-on l'origine du terme "oeillet" (étymologie paludière ?)Merci

Sophie 07/03/2007 22:32

Excellent!!! Merciii! ces expressions je les ai déjà entendu, pour être d'une famille de paludiers, par contre les commentaires étaient une grande nouveauté et m'ont fait beaucoup rire. Alors je dis " A quand la suite?"

mloluskinette 12/11/2006 20:19

je suis étudiante, et je suis tomber sur votre blog, je devais faire un exposer sur les marais salant et il ma bcp servi!! merci bcp de toutes ces infos précieuse et longues vie au marrais!!!