Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VENTE DE SEL DE GUERANDE

 

  VOUS CHERCHEZ UN SEL DE GUERANDE OU UNE FLEUR DE SEL DE GUERANDE DE QUALITE?

    NOUS NOUS FERONS UN PLAISIR DE VOUS EN FOURNIR !

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES TARIFS
ET LES CONDITIONS DE VENTE:

LA MAISON CHARTEAU  

    (Françoise et Lionel CHARTEAU)

12, Kercadoué

44350 SAINT MOLF

 Tel: 06 75 43 06 31
    maisoncharteau@orange.fr

Retrouvez nous sur face book

 

Retrouvez ainsi les dernières nouvelles de l'exploitation et des marais!

 

Cliquez Ici ! (Page D'accueil)

16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 15:05

ça y est, on a enfin réussi à faire ce dernier chantier de chaussage de l'année, celui que j'attendais pour faire quelques photos.

Pas de bol, il faisait gris, et en plus je n'avais plus de piles dans l'appareil photo. Il  faudra donc vous contenter des quelques photos que j'ai pu prendre avant qu'il ne rende l'âme.

Mais tout d'abord, que je vous explique pourquoi on chausse les marais.

Le fond de nos oeillets est composé d'argile grise, et relativement molle. Ceci présente une série d'avantages non négligeable, comme entre autres le gout unique de notre sel, ainsi que sa couleur typique, lègerement grise.L'autre avantage, c'est aussi que cette terre est très maléable, autant que de la pâte à modeler.

Par contre, revers de la médaille, comme l'argile est molle, tout l'oeillet s'use progressivement au fur et à mesure qu'on l'exploite:

Les ponts et les ladures diminuent en hauteur et en largeur, et surtout, le fond des oeillets se déforme, et ceci pose un problème lors de la récolte. En effet, normalement l'oeillet est un peu plus haut au milieu que sur les bords, ce qui permet de récolter du beau sel en poussant cette eau vers le milieu, et de récolter plus facilement la fleur de sel, qui se forme dans les coins des oeillets, et qu'on ne peut plus récolter si ces coins sont à sec.

Ainsi, après 30 ans d'utilisation, un oeillet est généralement bon à rechausser. Evidemment, selon la dureté de l'argile, et la façon dont il est entretenu, il peut attendre plus longtemps.

On verra plus tard, à partir du mois d'avril comment on reforme les ponts. En ce qui concerne le fond de l'oeillet, vous pouvez tout de suite voir les articles du mois de mai sur les travaux d'équipe, où on "tourne les marais".

Mais avant de faire tout ça, on doit d'abord recharger les oeillets avec de la terre neuve, pour avoir de la matière au printemps. 

Autre détail, on essaie toujours de faire çà normalement au mois d'octobre ou novembre, ce qui permet à la terre de "se marier" avec celle du fond de l'oeillet. Elle est ainsi plus homogène au printemps.

Voici donc comment on procède:

On creuse des trous de chaque côté de la lotie d'oeillets, (qu'on appelle jauges, auges ou tangères) pour récupèrer de la bonne argile.

On charge de cette terre de petits bateaux, qu'on appelle chalands, qu'on va tirer pour amener la terre à l'autre bout du marais. (Notez qu'on dit souvent marais au lieu de dire oeillet):

Comme le chantier se déroule en équipes d'entre aide, chacun a son propre boulot. Il y a ceux qui chargent et trimballent les challands, comme ci-dessus, et ceux qui "émigaillent", c'est à dire qui répartissent la terre dans le fond de l'oeillet.

Les rôles se répartissent par ancienneté, car c'est beaucoup plus fatiguant de tirer le chaland que d'émigailler. Ce dernier travail est donc généralement réservé aux plus anciens.

Ci-dessus, Luc et Norbert en train d'émigailler. Non pas qu'ils soient réellement vieux , mais comme les vrais vieux sont partis en retraite, c'est leur tour!

Vous vous imaginez peut être à voir ces photos que la terre est mise au hasard dans l'oeillet, mais ce n'est pas vrai du tout.

Pour chausser, on choisit un niveau d'eau (je vous passe les détails, il faut bien qu'on garde nos petits secrets!), et on répartit la terre parmi l'eau, en laissant des passages entre les mottes:

http://hebergement-images.voiloo.net/images/9fa7e00c1141769fcb79e953c71528e7.jpg

Ainsi, même si ça vous paraît anarchique, si tous les gars de l'équipe émigaillent de la même façon, on se retrouve avec le même niveau partout à la fin du chantier.

Il n'y aura plus ensuite qu'à noyer la saline, pour que tout ça repose pendant quelques mois, et on reparlera de tout ça au mois d'avril.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lionel - dans evenements
commenter cet article

commentaires